Tout-Terrain

Reconnaissance XTerra France

Ce week-end avait lieu, en fait lundi, la reconnaissance du nouveau parcours de l’XTerra France à Xonrupt. Quelques infos s’étaient échappées depuis que Paul CHARBONNIER travaillait sur ce relookage …. Et elles se sont révélées exactes.
Lundi 10h30 c’est donc près de 200 (un peu moins) de VTT qui se sont élancés en 4 groupes sur la 20aine de Kms de ce nouveau parcours qui me semble un peu moins technique, mais pas forcement plus roulant si les cuissots ne sont pas prêts à brûler un peu.  La partie « trialisée » a disparu, ainsi que la descente dans les cailloux. En remplacement, une belle côte, bien longue, bien abrupte qui ce jour passa sans trop de difficultés, mais le jour J, s’il pleut …..
Malgré un parcours moins technique, beaucoup de pieds à terre dans des singles qui devront gêner les plus doués une fois le bouchon devant (sauf si celui-ci veut bien être fair-play, et ne pas boucher le passage). xonrupt-denivele-2012.jpg12H00 pour le 1er groupe, 12H45 pour les moins rapides, départ, après une petite collation et quelques barres énergie,  pour le parcours à pied qui ne change pas par rapport à 2011, quelques branches en plus au sol.xonrupt-reco2012.jpgMerci bien, au nom de tous, à Paul ainsi qu’à sa famille, qui une fois de plus, ont offert une belle matinée à la famille Triathlète.

Triche & Saucisson

Une forme de triche dans beaucoup de sports de ballon, c’est l’anti jeu ! Et bien ce mode d’expression anti-sport arrive enfin dans notre sport, en « Bike & Run » pour être plus précis.
Le but du jeu est simple, on peut soit bloquer un vététiste adverse en l’empêchant de doubler dans les parties étroites, soit au moment d’une transition bloquer un autre coureur, voire déposer son vélo sur celui d’un autre ou même en plein milieu du chemin dans un virage en haut d’une bosse.
Il y a aussi une méthode très footballistique (un peu comme le tirage de maillot) qui consiste lorsque l’on est en vélo, de prendre le petit côté de la route et de bousculer un peu le coureur à pied adverse pour l’obliger à ralentir. Dommage quand ce coureur fait plus de 80 kg mais manœuvre tel le félin d’un bon de coté. La sanction est sans appel, le vélo glisse par perte de l’appui forcé, et sur bitume humide, c’est la chute un peu plus loin.

Le « Bike & Run » consiste  en une bonne gestion des qualités des 2 coureurs. Les gagnants sont ceux qui possèdent un bon niveau physique et technique VTT, et qui s’appuient sur la connaissance l’un de l’autre…. Par sur un appui forcé des autres équipes, ni sur la recherche d’handicap.
Et l’arbitrage dans tout cela, difficile quand il n’y a qu’ 1 arbitre pour gérer la course….sinon, c’est carton ROUGE !

Ce WE, c’était le Bike & Run de Remiremont, un superbe parcours, technique, boueux, physique et roulant…. Un savant mélange de ce que l’on cherche sur ce genre de courses. Avec Coralie, nous finissons 2nd en vétéran mixte (36ème au scratch) à l’arrache, mais devant ceux qui ont une  mentalité peu sportive, sur une simple course régional , pour seulement  10 points …..

bikerun-2012-remiremont.jpg

Trace Vosgienne VTT

Le temps est agréable pour ce dernier WE du mois de juillet, et pas de nuage (ou presque) dans le ciel... A 15 jours d'Embrun, les longues sorties sur route commence à être un peu monotone, donc départ pour les 75Km de la trace Vosgienne.
Le parcours empruntant une partie de celui de l'Xterra, la partie se présente pas des plus facile, ayant déjà ete labouré par nombre de passage. A 9h00 le départ est donné pour 152 Vététistes, je pars tranquillement, rien ne sert de se cramer dés le début, je ne suis pas un spécialiste et j'estime que je resterais 5 bonnes heures sur mon Wilier. Contrairement à début juillet, les chemins sont plus praticable, moins boueux, mais bons nombres de racine sont maintenant apparentes. Au bout d'une heure de course, les 1ers du 45Km, partis 15 minutes après nous, me rattrapent. Impressionnant, ils volent, sautent, franchissent sans ralentir les obstacles qui m'obligent à beaucoup de concentration.... C'est sure, on joue pas dans la même cour.
Les 25Kms passent en 1H40, je suis dans mes temps, et cela va rouler un peu mieux puisque les 45Km on pris le retour .... Au bout de 2H00 petit problème technique (normal en VTT), impossible de passer le petit plateau, ça craint. Arrêt au prochain ravitaillement et quelques coups de tournevis avec l'aide d'un bénévole (c'est autorisé en VTT) et c'est reparti avec moins de 10minutes de perdu.  J'appuie un peu sur les pédales pour revenir sur le petit groupe emmené par un maillot de grimpeur, avec qui je roulais depuis un bon bout de temps ... Je reviens enfin, profite d'une belle descente pour prendre un peu la tête, et là je gagne mon maillot bleu avec étoile filante du meilleur vole plané : Je ne sais comment, ni pourquoi, mais ma roue avant s'est bloqué, m'invitant ainsi à un beau soleil avec atterrissage non contrôlé. Je récupère mes esprits, mon vélo qui s'était caché dans un trou un peu plus bas, et c'est plus sagement que je reprends mon chemin ....
La fin de parcours , empruntant encore celui du Xterra m'oblige (ainsi que le micro-peloton) à posé le pieds sur près de 400m ... Encore quelques difficultés et c'est enfin les 5 derniers Km, tout en descente. Etant plus lourd, ou moins prudent, je prends le large
La ligne d'arrivée apparait, juste une petite pose 100m avant pour prendre une petite autostopeuse pour franchir le final en 5H04 à la 122 position (sur 139 finisher) 



A 5minutes prés, je me tiens à mes prévisions... Espérons que dans 15 jours, il en soit de même.

Points positifs : Encore les bénévoles Géromois, un site formidable, et un bon entraînement.
Points négatifs : Un beau bleu sur la fesse droite, et le STX se dérègle tout seul !!! ,

Strongman's Run

Alors que nombreux sont les triathlètes messins (une 20aine) à partir à l'assaut des 42 Km du marathon des mirabelles, je suis à 11H00, à La Bresse espérant un désistement de dernière minute (mon inscription en ligne n'ayant pas abouti ....) pour pouvoir prendre le départ de cette course déjà mythique outre-Rhin et dont c'est la 1ère Edition en France.

11H30, me voilà avec le N° 951, et dans 2H00 le départ, pas le temps que monte le stress ....

13H20, 2000 cinglés s'aglutinent dans la zone de départ, ambiance de folie, les mains frappent pour se rechauffer un peu, et faire monter la pression.
C'est parti, 300 mètres de descente (plus d'une 100aine de dératés devant moi et plusieurs chûtes derrière) puis un fort retrécissement. 2 ostacles passés sans souci, et puis un peu plus de 2Km de pure course où je me fais déposer à chaque instant......
Arrivent enfin les obstacles, rodin et chicanne, mur en bois, réseau de pneus, muret, traversée boueuse et humide, mur de paille, filet d'escalade, réseau busé.... Chaque obstacle me permet de refaire un peu de mon retard.
Puis succession de fortes grimpettes et descentes tant redoutées. Les montées se font au ralenti, les descentes en mode freinage..... Sale moment pour "les gros".
Quelques obstacles de plus, pneus, boue, paille et éléctricité, une belle descente et me voila à nouveau au départ pour un 2ième tour.

Tout va bien, je suis chaud et frais (il fait à peine plus de 8°)

De nouveau 2km de course sans obstacle, mais les écarts sont faits, et moins nombreuses sont les gazelles qui me laissent qu'entrevoir les semelles boueuses de leur running (une bonne 20aine tout de même). Me voilà en compagnie de Spider-Man (ou sa doublure). Contrairement à la légende, il est un peu limite sur les obstacles et s'emmêle dans les filets..... mais il court vite, très vite.....
Nous rattrapons après seulement 9-10Km les retardataires qui n'en sont qu'à leur 4ième.... mais ils ont tous le sourire, parfois un peu crispé .....
1er bouchon sur un réseau rampé, près de 2 minutes d'attente, Je repars très vite...  je double les "vacanciers", ça fait du bien, puis 2ième bouchon 2 à 3 minutes de file d'attente, je joue un peu des coudes .... ça a du bon d'être "gros"

Dernière grande descente sans freinage et me voilà sous la tente d'arrivée.... Une ambiance folle.
1H08, une médaille, quelques félicitations, des sourires, et content que cela soit finit.  Et enfin son sourire, son regard ....

178ème sur 2000, 27ème V1, promis j'y retourne ; et si vous souhaitez vivre quelque chose de différent, un grand moment d'humour dans une course et un dépassement de soi, alors vous y serez aussi.... à La Bresse, l'année prochaine ou M. CHARBONNIER et les siens nous préparent déjà une belle fête.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site