santé

Mensonge, profit et calomnie ....

Que d’événements en ce début d’année dans notre petit monde du triathlon. Que de choses à analyser et à débattre, non comme en politique un monde de fausses promesses et "c’est pas moi c’est l’autre",  mais cela s'y rapproche fortement. Il serait sportif de se taire, de ne pas relever, mais à un moment il est plus fort que moi, ce petit démon qui sur mon épaule me chuchote : « mais gueule une bonne fois !!! ».

Acte 1 : le cas Sergio SILVA.
Loin de moi l’envie de le juger, car il n’y a pas matière à le faire. J’ai croisé l’homme, et si j’emploie ce mot, c’est que j’en mesure le poids. Serviable, humain, souriant et avec un superbe esprit d’équipe. 

Scène 1 :
Son explication tient très bien la route (communiqué de presse : http://metz-triathlon.com/index.php?option=com_content&view=article&id=669:communique-officiel-de-metz-triathlon-suspension-sergio-silva&catid=26:flux-rss&Itemid=109), et il m’étonne qu’au lieu de le montrer du doigt, les instances ne fassent des analyses sur les compléments pris par Sergio, et qui sont en vente « libre » en tant que compléments sportifs, sans aucun besoin de passer en pharmacie.
Mieux que cela, ces mêmes instances font un communiqué le 23 avril, incitant ces licenciés à courir sans compléments, ceux-ci n’étant pas sans risques et n’ayant pas prouvé leurs « efficacités » (http://www.fftri.com/attention-aux-complements-alimentaires).
Que dois-je donc penser quand je lis de ces mêmes instances qui me vantent les mérites d’ISOSTAR : … vous aide à dépasser vos limites. …. Recherche d’efficacité (ou optimisation de la performance),  …  (http://www.fftri.com/node/4802).

Scène 2 :
Que penser de notre nouvel athlète-politicien, Benoit NICOLAS, qui profite de la suspension de Sergio pour prendre la 3ème marche des mondiaux de duathlon, en crachant au passage :  « C'est mieux qu'être 4e avec un dopé devant, c'est sûr…. »  (http://www.vo2.fr/actualite/dopage-dopage-benoit-nicolas-devient-medaille-de-bronze-aux-championnats-du-monde-de-duathlon-17022012-4556.html) . Se vantant même de ne prendre que « du pain, du riz, de l'eau »
Alors pour faire un peu journaliste ….même pas un peu d’ISOSTAR, c’est la Fédération qui va pas être contente !!!

Epilogue :  
Le triathlon deviendrait-il une annexe de notre gouvernement ?….mensonges, profit et calomnies. J’ose espérer que NON, laissons ces vices aux cols blancs et appliquons-nous à un sport propre dans ses actes et dans ses mots.

PS :  Je souhaite un bon retour sur les plus hautes marches à un duathlète d’exception.

Reprise & Objectifs

La nouvelle saison avance à grands pas, et pour beaucoup la phase foncière est déjà bien avancée, mais quelques contre-temps ont retardé la mienne (normal pour des contre-temps). Presque tout étant rentré dans l'ordre, les objectifs se dessinent enfin, et mes courses m'emmèneront cette année .....
Pour le long : Le 70.3 de Belfort, l'IM de Nice, le LD du Verdon et peut-être même un second IM, plat de préférence pour me faire plaisir sur le "Chrono" (Non !!!  pas HAWAI, mais si à Nice tous les V1 veulent bien rester sur les freins ....)
Retour aussi sur du Off-Road avec l'XTERRA de Xonrupt.
Et puis nouveauté pour cette année, quelques courses vélo avec les couleurs de l'Union Cycliste Varangéville ( http://www.ucv.fr/ )

Des objectifs ambitieux, par le nombre et les distances, des objectifs qui m'obligent à plus de sérieux dans la planification de mes entrainements.
Pour la natation, 3 séances par semaine me permettront de retrouver de bonnes sensations et pourquoi pas un peu plus d'aisance.
La course à pied prendra les mêmes chemins, sûrement plus douloureux, mais c'est là que je dois progresser si je ne veux pas comme 2011 finir mes courses sans "panache".
Pour le vélo, arrive le grand changement.  Après 3 ans de "camaraderie hivernale", je quitte mon partenaire d'entrainement, qui a vieilli un peu trop et ne me permet plus de progresser. Au placard donc mon Elite Chrono Gel (merci à lui de m'avoir fait transpirer autant). Place au nouveau Elite Super Chrono Forte Wireless, un petit bijou de technologie, qui me permet de préparer des entrainements "millimétrés".

Désinsertion myo-aponévrotique distale du gastrocnémien médial

Quel mot savant pour dire que ça fait mal, mais juste à l'entendre on s'en doutait.
Ma blessure de cet hiver n'était donc pas une déchirure "musculaire", mais un "tennis-leg" : Un accident "intrinsèque" de l'Unité Tendino-Musculaire" suite à une mise en défaut de la régulation du mouvement de celui-ci. En résumé l'attache terminale entre le tendon et le jumeau interne se désolidarise....

Me voilà donc à l'arrêt pour 15 jours, puis kiné. La reprise de l'entrainement se fera graduellement avec natation, dès que la douleur sera partie, puis le vélo (avec quelques réglages à faire pour ne pas trop faire travailler le mollet en cause).  Si tout va bien, la reprise de la course à pied se fera délicatement dans 6 voire 8 semaines.

Mon début de saison est donc bien perturbé .... pas la peine d'espérer courir au championnat de France militaire de Duathlon le 27 mars, ni même au 1er IM de Chalons sur Saône début juin. Mes orientations se concentreront donc sur les France LD à Dijon le 3 juillet, et sur l'Embrunman le 15 Août. Un petit tour aussi sur l'X-Terra France à Xonrupt le 10 juillet pour gouter à cette discipline.

En attendant, je vais me reposer, et vous souhaite de bons entrainements dans le froid, et surtout de belles courses de début de saison sous un beau soleil.

La reprise commence bien

Un bon mois de régénération, et après seulement 15 jours de reprise, une belle déchirure au mollet me cloue pour au moins 1 mois.... Les années se suivent et malheureusement se répètent, une déchirure contre une aponévrosite, un mollet gauche contre une voute plantaire droite .....

Mais pour cet hiver, il enrestera ainsi, je profiterais de cela pour aller plus souvent à l'eau ; Cela ne pourra être que bénéfique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×