Strongman's Run

Alors que nombreux sont les triathlètes messins (une 20aine) à partir à l'assaut des 42 Km du marathon des mirabelles, je suis à 11H00, à La Bresse espérant un désistement de dernière minute (mon inscription en ligne n'ayant pas abouti ....) pour pouvoir prendre le départ de cette course déjà mythique outre-Rhin et dont c'est la 1ère Edition en France.

11H30, me voilà avec le N° 951, et dans 2H00 le départ, pas le temps que monte le stress ....

13H20, 2000 cinglés s'aglutinent dans la zone de départ, ambiance de folie, les mains frappent pour se rechauffer un peu, et faire monter la pression.
C'est parti, 300 mètres de descente (plus d'une 100aine de dératés devant moi et plusieurs chûtes derrière) puis un fort retrécissement. 2 ostacles passés sans souci, et puis un peu plus de 2Km de pure course où je me fais déposer à chaque instant......
Arrivent enfin les obstacles, rodin et chicanne, mur en bois, réseau de pneus, muret, traversée boueuse et humide, mur de paille, filet d'escalade, réseau busé.... Chaque obstacle me permet de refaire un peu de mon retard.
Puis succession de fortes grimpettes et descentes tant redoutées. Les montées se font au ralenti, les descentes en mode freinage..... Sale moment pour "les gros".
Quelques obstacles de plus, pneus, boue, paille et éléctricité, une belle descente et me voila à nouveau au départ pour un 2ième tour.

Tout va bien, je suis chaud et frais (il fait à peine plus de 8°)

De nouveau 2km de course sans obstacle, mais les écarts sont faits, et moins nombreuses sont les gazelles qui me laissent qu'entrevoir les semelles boueuses de leur running (une bonne 20aine tout de même). Me voilà en compagnie de Spider-Man (ou sa doublure). Contrairement à la légende, il est un peu limite sur les obstacles et s'emmêle dans les filets..... mais il court vite, très vite.....
Nous rattrapons après seulement 9-10Km les retardataires qui n'en sont qu'à leur 4ième.... mais ils ont tous le sourire, parfois un peu crispé .....
1er bouchon sur un réseau rampé, près de 2 minutes d'attente, Je repars très vite...  je double les "vacanciers", ça fait du bien, puis 2ième bouchon 2 à 3 minutes de file d'attente, je joue un peu des coudes .... ça a du bon d'être "gros"

Dernière grande descente sans freinage et me voilà sous la tente d'arrivée.... Une ambiance folle.
1H08, une médaille, quelques félicitations, des sourires, et content que cela soit finit.  Et enfin son sourire, son regard ....

178ème sur 2000, 27ème V1, promis j'y retourne ; et si vous souhaitez vivre quelque chose de différent, un grand moment d'humour dans une course et un dépassement de soi, alors vous y serez aussi.... à La Bresse, l'année prochaine ou M. CHARBONNIER et les siens nous préparent déjà une belle fête.

Tout-Terrain

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site