Blog

Sur les bons rails en Avril

Début avril était encore sous le signe de la convalescence, mais dès la 15aine passée, la vitesse de croisière pouvait prendre place. Une semaine orientée VTT, le France et son échec, puis direction Riccione en Italie. Le pays de Wilier, celui du vélo. Le temps n'était pas des plus chauds, mais cela suffisait largement pour pédaler sur des routes vallonnées près de 100km par jour. Quelques entrainements à pied et même de la natation au programme. Des menus gargantuesques pour maintenir la forme et la balance.
Avril affiche donc les meilleures statistiques depuis le début de saison :  
 54H00 d'entrainement en 31 séances :
- 13.5 Km de Natation en 5H45 (7 séances)
- 555 Km de Vélo en 21H20 (7 séances)
- 150 Km de VTT en 11H15 (7 séances)
- 18 Km de CàP en 1H45 (3 séances)
- 33 Km de Rando montagne en 10H00 (2 séances)
- 3H45 de PPG (5 séances)

Souhaitons que Mai reste dans la continuité, car Dijon arrive à grands pas, et les Kms ne sont pas encore là !

Echec & Casse

N'ayant pu m'aligner sur le France militaire de cyclisme sur route (faute de championnat cette année) je me suis lancé dans l'idée de tenter l'aventure sur le France de VTT. L'idée était bonne, mais les conditions d'entrainement un peu moins aux vues de mes nombreuses "blessures" de cet hiver.

Me voici donc, jeudi 21 Avril,  montant mon fier Wilier au départ d'une course dont je ne connais rien, et dont le parcours reconnu la veille me fit souvent chuter. Je me trouve en 2ème ligne (suite à ma 1ère place en cat C au France militaire de cyclisme 2010). Le sifflet retentit et c'est plus d'une trentaine de vélos qui se lance déjà sur un rythme fou pour atteindre en bonne position la première côte et ses difficultés.  Au bout d'une 10aine de minutes, ma place semble stabilisée, une bonne dizaine de vététistes, voire plus ont eu raison de ma médiocre technique; heureusement le terrain devient plus roulant et je peux enfin m'exprimer et garder ma position sans me faire mal.
Le 2ème tour se passe mieux, moins de bousculades, je ne perds pas de place et me surprends même à en gagner une. Je double aussi certains seniors dans le dur qui sont partis 10 minutes avant nous (les masters et les femmes).
3ème tour, petites chutes dans un virage et la demoiselle qui restait dans mes roues depuis le début en profite pour s'envoler .... me voilà donc en coureur isolé.
  Km 24, petite côte agressive, pas trop technique, un changement de vitesse un peu brutal et c'est la casse .... ma chaine a rendu son maillon faible. Il reste près de 6km pour en finir, en tant que triathlète et surtout fantassin au bérêt "amarante", il ne me reste qu'une seul solution ..... COURIR.
Arrivé en 23ème position, je suis déçu, mais le sort en a voulu ainsi, et il faut savoir accepter l'échec pour avancer.

 

 

Mars aurait pu être pire

Comme prévu fin février, mars aura suivit mes pronostiques et ne rentrera pas dans les annales de mes performances sportives.
Seulement 20H00 d'entrainement en 14 séances :
- 7.5 Km de Natation en 4H00 (4 séances)
- 60 Km de Vélo en 2H20 (1 séance )
- 60 Km de VTT en 4H15 (3 séances)
- 25 Km de Rando montagne en 8H00 (2 séances)
- 4H00 de PPG (4 séances)
et donc 0 Km au compteur en course à pieds...

Dès la semaine prochaine, reprise de l'entrainement normalement mais par étape, avec une préférence pour le VTT et la PPG en vue de France militaire de VTT qui se dérouleront le 21 à Sarrebourg.

Ce qu'on monte, on doit le redescendre !!!

Profitant d'un ciel pas trop menaçant, et ma princesse partant faire un tour à cheval, j'embarque mon destrier (mon VTT) dans la voiture direction Xonrupt, avec en tête de reconnaître le début du parcours de l'XTERRA-France.
Assez casse-pattes, comme prévu... Cela grimpe, cela glisse un peu, mais surtout c'est très technique.... Bien que ce Wilier n'a rien à voir avec mon ancien 6.3, je suis tout de même obligé de poser quelques fois le pied à terre. Arrivent ensuite quelques portions roulantes, et dans l'euphorie, je roule sans trop faire attention à la cartographie, un peu perdu donc !!! Tant pis, toutes les côtes sont bonnes à grimper, et certains passages à près de 20% nécessitent de mettre tout à gauche, mais cela tient (le vélo comme le mollet) tout en restant bien assis. Et puis une fois en haut, un peu sous la pluie, c'est un paysage magnifique qui m'attend, ... , juste avant de redescendre.
Et là c'est moins drôle, des portions sont si abruptes que parfois l'arrière double l'avant, souvent en crabe, et parfois au sol. Le Km 14 m'oblige même à porter mon VTT.....
 
Au final, un peu plus de 17Km,  5 ou 6 chutes (peut-être plus...) et près de 2H00 de bonheur. Trempé, car des averses sont venues me tenir compagnie, il est temps de rentrer, en pensant déjà au WE prochain.
 

Un VTT pour grimper

Cette année, outre le "longue distance" qui gardera ma préference, je vais un peu me diversifier et gouter aux joies du triathlon vert (XTERRA) ....

L'idée trainait déjà en tête depuis quelques temps, mais mon Décat 6.3 de 5 ans d'âge limitait un peu mon départ.
Grâce à Cycles-Top (www.cycles-top.com) l'aventure va pouvoir commencer, puisque un Wilier Oropuro, capable de grimper aux arbres va m'accompagner cette année.

Un grand merci à Arsene, qui toujours à l'écoute, sort une fois de plus un vélo de qualité à un prix trés raisonnable.

 

 

 

Février n'a que 19 jours

Si le mois de février est le mois le plus court de l'année, en 2011 c'est encore vérifiable .... La cause à une blessure mal diagnostiquée et donc mal soignée datant de novembre 2010. J'ai appris donc à mes dépends que les anti-inflammatoires ne sont pas toujours la solution, voir même mènent à une aggravation !

Février, avec ces 19 jours a  26H00 en 24 séances :
- 10Km de natation en 4H20 (5 séances)
- 275Km de Vélo en 9H00 (8 séances )
- 20 Km de VTT en 1H40 (1 séance)
- 60 Km de course à pieds e 5H30 (5 séances)
- 3H30 de PPG (4 séances)
et 1 sortie  Skating de 15 Km en 2H00...

Si février avait été complet, j'aurais surement fait un bon mois, et comme il m'est interdit de courir encore pendant 5 semaines et sutout l'obligation de ne reprendre que progressivement, mars ne sera pas non plus un grand cru ...

 

Désinsertion myo-aponévrotique distale du gastrocnémien médial

Quel mot savant pour dire que ça fait mal, mais juste à l'entendre on s'en doutait.
Ma blessure de cet hiver n'était donc pas une déchirure "musculaire", mais un "tennis-leg" : Un accident "intrinsèque" de l'Unité Tendino-Musculaire" suite à une mise en défaut de la régulation du mouvement de celui-ci. En résumé l'attache terminale entre le tendon et le jumeau interne se désolidarise....

Me voilà donc à l'arrêt pour 15 jours, puis kiné. La reprise de l'entrainement se fera graduellement avec natation, dès que la douleur sera partie, puis le vélo (avec quelques réglages à faire pour ne pas trop faire travailler le mollet en cause).  Si tout va bien, la reprise de la course à pied se fera délicatement dans 6 voire 8 semaines.

Mon début de saison est donc bien perturbé .... pas la peine d'espérer courir au championnat de France militaire de Duathlon le 27 mars, ni même au 1er IM de Chalons sur Saône début juin. Mes orientations se concentreront donc sur les France LD à Dijon le 3 juillet, et sur l'Embrunman le 15 Août. Un petit tour aussi sur l'X-Terra France à Xonrupt le 10 juillet pour gouter à cette discipline.

En attendant, je vais me reposer, et vous souhaite de bons entrainements dans le froid, et surtout de belles courses de début de saison sous un beau soleil.

La Grivrée bien boueuse

Après ma participation à la 3ème édition (sous la neige et le givre) il me semblait logique de venir me frotter une nouvelle fois à ce Trail organisé par Villerupt Jogging Espace (http://jogging.espace.free.fr/), avec le soutien de Villerupt Triathlon.

Cette année, c'est une bonne boue bien collante qui nous est réservée. La première boucle se passe au tempo prévu  : 5' au kil... mais les 6ème et 7ème kms se trouvent fort glissants et mes kilos de trop sont un handicap face au dénivelé. Je passe les premiers 8,4km en 44', un peu en deçà des prévisions. Le 2ème tour est mené plus intensément, en tous cas au niveau cardiaque. Les 300 participants ayant fait le 1er tour, ont rendu les chemins "impraticables", chaque foulée, chaque appui sont fuyants .... je perds du temps, les cuisses commencent à se manifester douloureusement. Je cherche régulièrement à relancer, mais le terrain me scotche.
Dernière ligne droite, virage à gauche et l'arrivée pointe en ligne après 1H31. C'est 5 minutes de plus qu'en 2010, mais j'y ai gagné 2 ampoules ......

Début d'année frisquet

Janvier 2011 ne restera pas  dans les annales comme un grand mois. Certes les occupations ont été nombreuses, mais les heures d'entrainements ont manqué. Cela reste tout de même raisonnable en comparaison à 2010, mais un bon cran en dessous face à 2009.
J'arrive péniblement à  37H en34 séances :
- 10Km de natation en 4H00 (5 séances)
- 225Km de Vélo en 7H00 (9 séances que de HT)
- 25Km de VTT en 2H00 (2 séances)
- 44Km de course à pieds e 4H00 (5 séances)
- 4H30 de PPG (5 séances)
et 7 sorties  Rando/Raquette/Skating soit 16H00....

Pour un début d'année, c'est surtout la natation qui est absente, la CàP étant largement remplacée par les sorties Raquette et Skating. C'est donc sur ce point que porteront les efforts des 2 prochains mois .....

 

Skating - Rando & Natation : WE foncier

"Le skating (ski de fond) est le sport nécessitant le plus fort V02 max, devant la course à pied, la natation et le cyclisme" dixit Wikipedia.
C'est surtout celui nécessitant le plus de coordination et résultant aussi sur le plus grand nombre de chute.
C'est aussi, le sport qui me permettra de parfaire ma condition physique, puisque la météo de ce début de saison ne nous est peu clémente.

Le WE a donc commencé par une petite randonnée enneigé en compagnie du club de triathlon de Gérardmer (superbe ambiance....)
Dimanche matin profitant d'un doux soleil (-7°C), c'est donc les pistes du Bas Rupts qui nous attendaient avec Coralie (gratuité ce jour sur toutes les pistes de fond), une belle neige, pour une première sortie, qui permit d'amortir 4 belles chutes.
Le soir venu, c'est la piscine Gérômoise où j'ai la chance de pouvoir m'entrainer le WE, qui finit par m'achevé.

Vivement le WE prochain pour d'autre glisse et espérons moins de chutes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site